Skip to content

Qu’est-ce qu’un projet européen ?

Un projet européen :

  • a pour but la recherche d’un nouveau procédé, produit, d’une nouvelle technique etc., en accord avec les objectifs de la Commission Européenne
  • est co-financé par la Commission Européenne
  • est représenté par un consortium : un coordinateur et des partenaires
  • doit comporter des partenaires d’au moins deux pays (3 États Membres ou États Associés pour le PRCD)
  • doit offrir une variété de partenaires en terme de compétences (complémentaires) et d’un point de vue géographique
  • permet aux partenaires d’accéder à de nouvelles techniques, méthodologies, d’améliorer leur production, de développer un réseau, etc.
  • doit présenter un programme de travail dans le temps (planning, jalons) structuré en lots de tâches (workpackage) auxquels sont associés des résultats concrets (délivrables)
  • implique des réunions de consortium régulières et des rapports techniques et financiers à rédiger pour la Commission Européenne (tous les 6 mois)
  • est présenté pour évaluation suite aux appels à proposition lancés par la Commission Européenne pour les différents programmes

 

 

L’accompagnement Medicen

Medicen vous aide à accéder au projet européen adapté à votre entreprise et à bénéficier des financements associés, grâce à une offre de services intégrée :

  • Accompagnement diagnostic : travail de veille et mise en place d’ateliers diagnostics, pour vous aider à identifier la meilleure opportunité de financement européen, en phase avec vos besoins et avec votre stade de développement.
  • Recherche de partenaires : accès au réseau européen de Medicen, afin de vous permettre de trouver le meilleur partenaire pour vos projets collaboratifs, dans l’un des États membres.
  • Lettre de soutien : recommandation rédigée par le comité dévaluation des projets de Medicen, pour attester du sérieux et de la pertinence de votre candidature auprès des décideurs.
  • Relecture des projets : relecture de votre dossier par votre référent Medicen pour vous faire bénéficier d’un regard externe indispensable.

Focus sur les projets européens

Logo INNAXE

INNAXE : Agendas inclusifs et Alignés à travers l’Europe

Medicen Paris Region est partenaire et work package leader du projet européen INNAXE, coordonné par Biocat, La Fundació BioRegió de Catalunya.

Le projet Horizon Europe (EIE) INNAXE réunit un consortium de 6 clusters dont une organisation de clusters (CEBR) afin de dynamiser et accélérer la communauté de l’innovation dans le domaine des sciences de la vie et des technologies de la santé.

Quel est l’impact de notre soutien et de nos services sur nos écosystèmes ? Le soutien accordé à l’industrie/au monde académique répond-il à leurs attentes ? Quelles sont les tendances à fort impact au niveau européen ? Comment renforcer nos capacités d’innovation ?

INNAXE répondra à ces questions !

INNAXE vise à :

  • Renforcer l’interconnexion et favoriser un dialogue entre les écosystèmes d’innovation européens
  • Accroître notre efficacité et nos capacités d’innovations ;
  • Élaborer un programme conjoint (plan d’action commun) pour surmonter la fragmentation actuelle des capacités d’innovation

Plusieurs actions vont contribuer à l’atteinte de ces objectifs : 

  • Évaluation intra- et inter-écosystèmes

Le consortium développera des indicateurs pour une meilleure suivie de nos écosystèmes et de nos activités en tant que bioclusters, ainsi qu’une méthodologie de benchmarking.

Les principales activités concernant l’évaluation intra- et inter-écosystèmes consisteront à l’identification des meilleures pratiques, l’évaluation d’impact et à lancer un benchmark des clusters au niveau européen.

Des recommandations d’évaluation et un Livre blanc sur les tendances à fort impact seront publiés et téléchargeables sur notre page.

 

  • Connexion et mise à l’échelle

L’alignement à une stratégie commune d’écosystèmes compétitifs et à fort impact se fera par la production d’un plan d’action commun.

La consolidation de ce plan d’action se fera à l’aide d’acteurs industriels, académiques, décideurs politiques et la société civile, autrement dit « la quadruple hélice ». Cela se fera au travers d’enquêtes personnalisées (industrie, académie), d’activités de cocréations avec la quadruple hélice et les rencontres avec les leaders d’opinions.

Chaque partenaire d’INNAXE proposera la consolidation et la validation de notre stratégie communes aux acteurs mentionnés dans leurs écosystèmes respectifs. Ceci contribuera à l’ambition d’INNAXE qui est un alignement commun des agendas à travers l’Europe.

 

  • Définition du programme commun & plan de mise en œuvre

Grâce à la précieuse contribution recueillie et cocréée lors de l’évaluation des écosystèmes (i) et de la phase de connexion et de mise à l’échelle (ii), le consortium disposera de fondements solides pour rédiger une version finalisée du futur agenda commun pour l’innovation basé sur les besoins du terrain.

Un résumé exécutif et publiable sera accessible et téléchargeable sur cette page. La version définitive du programme commun et son plan de mise en œuvre seront parmi les livrables d’INNAXE.

 

Durée du projet : 24 mois (01.07.2022-31.06.2024)

 

Logos des partenaires du projet INNAXE

Les partenaires d’INNAXE

BIOCAT, La Fundació BioRegió de Catalunya (Coordinateur), Spain –> https://www.biocat.cat/ca

Medicen Paris Region, France –> https://medicen.org/

BIORN Cluster Management GMBH, Germany –> https://www.biorn.org/

Health & Life Sciences Cluster Bulgaria, Bulgaria –> https://www.biocluster.bg/

Foreningen Danish Life Science Cluster, Denmark –> https://www.danishlifesciencecluster.dk/

Council of European Bioregions, Belgium –> https://www.cebr.net/

CODEX4SMES – Companion Diagnostics Expedited For SMES

Le projet Codex4SMEs vise à améliorer les soins de santé, grâce à une adoption accrue de la médecine personnalisée. Le but : être capable de fournir « le bon médicament, à la bonne dose, au bon moment, au bon patient », permettant ainsi aux États de réaliser des économies substantielles dans le domaine de la santé. Mais pour parvenir à cet objectif, il est nécessaire de recourir aux diagnostics compagnons (Cdx), une méthode encore très marginale en Europe.

Ce nouveau marché pourrait profiter aux PME d’Europe du Nord-Ouest. Mais la région souffre de la comparaison face aux États-Unis, qui possède une avance dans le domaine, due notamment :

  • À une réglementation de l’Union européenne pas encore établie (nouvelle directive sur les diagnostics in vitro en 2020)
  • Aux coûts de développement élevés (> 5 M€)
  • À la durée des projets (> 5 ans)

Codex4SMEs a donc pour objectif de rattraper ce retard, via un réseau de 11 partenaires issus de 7 pays (Allemagne, France, Pays-Bas, Royaume-Uni, Irlande, Luxembourg et Autriche). L’idée du programme est d’accompagner environ 200 PME, à chaque phase de leur développement : incubation, accélération et croissance. Grâce à un soutien au niveau du transfert de connaissances, de l’accès aux échantillons et de la validation de biomarqueurs, 46 entreprises parviendront à augmenter leur TRL d’au moins un niveau, et 4 d’entre elles, au minimum, aboutiront au développement complet d’un nouveau produit. Enfin, le projet Codex4SMEs porte une ambition sur le long terme, en prévoyant de recueillir plus de 100 lettres d’intention de la part de futurs partenaires.

PORTEUR DE PROJET : BioRegio STERN Management GmbH
CONTACT : JEHLE@BIOREGIO-STERN.DE
APPEL À PROJETS : INTERREG – North-West-Europe
SUBVENTION : 1,8 M€
BUDGET : 3,13 M€
ANNÉE DE FINANCEMENT : 2017
PARTENAIRES : BioRegio STERN Management GmbH – Université de Leicester – BOM Holding BV – Innovation and Management Centre Limited T/A WestBIC – InnovationQuarter – Medicen Paris Region – Integrated BioBank of Luxembourg – CÚRAM, Centre de recherche pour les dispositifs médicaux – Biobank Graz (Université de médecine de Graz)
PAYS : Royaume-Uni, Pays-Bas, Irlande, France, Luxembourg, Autriche

BLOCKSTART

La blockchain pourrait prochainement transformer 3 des 5 secteurs les plus importants en Europe du Nord-Ouest (agroalimentaire, logistique et santé), représentant un chiffre d’affaires de 600 milliards d’euros. Car ces industries possèdent des enjeux majeurs autour du partage de données entre différents pays (suivi des expéditions de marchandises, partage de dossiers médicaux, traçabilité des produits alimentaires…). Et dans ces domaines, les PME sont particulièrement vulnérables aux risques associés à la sécurité des données, aux flux de trésoreries, ou encore aux retards de factures.

Avec la blockchain, ces échanges d’informations sont réalisés de façon automatisée, efficace et sécurisée, sans que les acteurs impliqués n’aient besoin de se faire confiance. Mais les PME ont généralement du mal à bénéficier de ces progrès : elles n’ont pas les moyens de développer leur propre solution, contrairement aux grandes entreprises et aux sociétés du secteur de la finance. Il existe néanmoins des produits à destination des PME, mais ceux-ci ne dépassent pas un TRL 4.

Le projet Blockstart vise à faire profiter pleinement de cette technologie aux petites et moyennes entreprises. Son objectif : développer 4 solutions blockchain, à un TRL 6, et en faire la démonstration dans 12 PME, leur offrant une amélioration de 10 % de leur efficacité opérationnelle, ainsi qu’une réduction de 20 % des coûts liés aux erreurs de données et de 30 % de ceux liés à la sécurité des données.

Pour cela, Blockstart va sélectionner 60 PME, issues du Royaume-Uni, de France, d’Allemagne, des Pays-Bas et de Belgique, pour identifier 4 enjeux communs à ces entreprises. Une telle collaboration à travers les pays offrira ainsi la possibilité d’atteindre une masse critique, nécessaire pour de tels projets de blockchain. Cela permettra de mettre au point des solutions réplicables à 70 % et ne nécessitant que 30 % de personnalisation. Elles seront codéveloppées par une équipe multinationale d’experts (en business model, sécurité et incubation) et de PME. À l’arrivée, ce seront pas moins de 1 710 PME qui auront accès aux solutions et aux résultats des tests. Ensuite, 300 d’entre elles adopteront les nouveaux outils, induisant un chiffre d’affaires supplémentaire de 100 millions d’euros et la création de 500 emplois en 5 ans, positionnant ainsi l’Europe du Nord-Ouest à la pointe de la technologie blockchain.

PORTEUR DE PROJET : Brightlands Smart Services Campus (Campus Heerlen Management & Development BV)
CONTACT : blockstart.smartservices@brightlands.com
APPEL À PROJETS : INTERREG – North-West-Europe
SUBVENTION : 2,96 M€
BUDGET : 4,94 M€
ANNÉE DE FINANCEMENT : 2019-2022
PARTENAIRES : Université des sciences appliquées de Windesheim – Medicen Paris Region – East Netherlands Development Agency – Multitel ASBL – BioRegio STERN Management GmbH – Université du Surrey – Option Public – ChainPoint B.V.
PAYS : Pays-Bas, France, Belgique, Allemagne, Royaume-Uni

https://setsquaredsurrey.typeform.com/to/VD9TJl