- BLOCKSTART
medicen-background

BLOCKSTART

La blockchain pourrait prochainement transformer 3 des 5 secteurs les plus importants en Europe du Nord-Ouest (agroalimentaire, logistique et santé), représentant un chiffre d’affaires de 600 milliards d’euros. Car ces industries possèdent des enjeux majeurs autour du partage de données entre différents pays (suivi des expéditions de marchandises, partage de dossiers médicaux, traçabilité des produits alimentaires…). Et dans ces domaines, les PME sont particulièrement vulnérables aux risques associés à la sécurité des données, aux flux de trésoreries, ou encore aux retards de factures.

Avec la blockchain, ces échanges d’informations sont réalisés de façon automatisée, efficace et sécurisée, sans que les acteurs impliqués n’aient besoin de se faire confiance. Mais les PME ont généralement du mal à bénéficier de ces progrès : elles n’ont pas les moyens de développer leur propre solution, contrairement aux grandes entreprises et aux sociétés du secteur de la finance. Il existe néanmoins des produits à destination des PME, mais ceux-ci ne dépassent pas un TRL 4.

Le projet Blockstart vise à faire profiter pleinement de cette technologie aux petites et moyennes entreprises. Son objectif : développer 4 solutions blockchain, à un TRL 6, et en faire la démonstration dans 12 PME, leur offrant une amélioration de 10 % de leur efficacité opérationnelle, ainsi qu’une réduction de 20 % des coûts liés aux erreurs de données et de 30 % de ceux liés à la sécurité des données.

Pour cela, Blockstart va sélectionner 60 PME, issues du Royaume-Uni, de France, d’Allemagne, des Pays-Bas et de Belgique, pour identifier 4 enjeux communs à ces entreprises. Une telle collaboration à travers les pays offrira ainsi la possibilité d’atteindre une masse critique, nécessaire pour de tels projets de blockchain. Cela permettra de mettre au point des solutions réplicables à 70 % et ne nécessitant que 30 % de personnalisation. Elles seront codéveloppées par une équipe multinationale d’experts (en business model, sécurité et incubation) et de PME. À l’arrivée, ce seront pas moins de 1 710 PME qui auront accès aux solutions et aux résultats des tests. Ensuite, 300 d’entre elles adopteront les nouveaux outils, induisant un chiffre d’affaires supplémentaire de 100 millions d’euros et la création de 500 emplois en 5 ans, positionnant ainsi l’Europe du Nord-Ouest à la pointe de la technologie blockchain.

PORTEUR DE PROJET : Brightlands Smart Services Campus (Campus Heerlen Management & Development BV)
CONTACT : blockstart.smartservices@brightlands.com
APPEL À PROJETS : INTERREG – North-West-Europe
SUBVENTION : 2,96 M€
BUDGET : 4,94 M€
ANNÉE DE FINANCEMENT : 2019-2022
PARTENAIRES : Université des sciences appliquées de Windesheim – Medicen Paris Region – East Netherlands Development Agency – Multitel ASBL – BioRegio STERN Management GmbH – Université du Surrey – Option Public – ChainPoint B.V.
PAYS : Pays-Bas, France, Belgique, Allemagne, Royaume-Uni

https://setsquaredsurrey.typeform.com/to/VD9TJl